Voir Sujet

Forums :: La reforme des Collectivités Territoriales : le devenir des territoires :: reforme des collectivités territoriales

Répondre Répondre
Auteur Message
ppflingueur
Membre

Messages: 10

reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 30/11/2009 22:27
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
ppflingueur
Membre

Messages: 10

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 30/11/2009 23:08
bien d'accord avec mike04 et manette pour participer à une réunion publique d'information et de discussion dans le cadre de notre pays de forcalquier.

un sujet capital:
la définition des compétences à chaque niveau :
communes, département et région
En l' état actuel,
- la commune à compétence générale sur tout son territoire, sauf interdits,
- le département à des compétences obligatoires, ainsi que la région ...- mais l'un et l'autre utilisent cette notion de compétence générale pour intervenir dans de nombreux autres domaines, entretenant ainsi cette notion, de " mille feuilles "
qui est aussi nuisible à la réflexion que le défunt " plombier polonais "

- à ce jour, le débat national n'est pas tranché et fait " rage "
chaqu'un voulant posséder ce privilège ...
agitons nos neuronnes "

une "clé " pour y réfléchir :
LE PRINCIPE DE SUBSIDIARITE "

la responsabilité d'une action publique doit être attribuée à la plus petite entité capable de résoudre le problème elle même

Ce principe va de pair avec
le PRINCIPE DE SUPPLEENCE "

qui veut que, quand un problème excède les capacités de la petite entité, l'échelon supérieur à alors le devoir de la soutenir, s'il est capable d'agir plus efficacement,

ces dispositions sont reprises en EUROPE dans un article3 B dans le traité de maestrich et dans un protocole annexé au traité d' AmsterdaM ; ce n'st donc pas une élucubration ou une vue de l'esprit que de s'y référer

DANS LA PRATIQUE? CE PRINCIPE EST , malheureusement ASSAISONNE à bien des sauces, mais il doit rester un guide pour réfléchir.
Il est "pertinent " terme à la mode utilisé à tout propos pour justifier n'inporte quoi, alors que le terme de bon sens existe

Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
pa
Membre

Messages: 10

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 01/12/2009 10:08
ppflingueur : Drôle de nom pour un homme aussi sage ! Voilà donc bien déjà des ingrédients majeurs pour un débat de qualité.
Je ne sais plus qui proposait volontiers la règle qu'il faisait sienne : ne rien faire, tout faire faire, ne rien laisser faire ; ne rien faire : facile, les squatteurs en tous genre s'en chargent ; tout faire faire devient plus ardu, mais les vocations ne manquent pas ; ne rien laisser faire, voilà bien notre rôle à tous dans le cas présent, mais ne vous y trompez pas, c'est le plus difficile. Venez, exprimez-vous, ne nous laissez pas tout seuls : notre bassin de vie a besoin de vos idées !
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
mike04
Membre

Messages: 6

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 02/12/2009 08:16
par l'ampleur de ses transformations cette réforme va modifier considérablement notre cadre de vie.Les communes vont voir leurs ressources financières changer avec la suppression de la taxe professionnelle(avec en prime une augmentation probable de la fiscalité à la charge des ménages !)
les communes vont subir une modification du système électoral municipal(scrutin de listes et parité ) Elles ne vont plus "maitriser" leurs délégués communautaires (élus au suffrage universel par fléchage et donc inamovibles !)C'est la loi qui fixera leur représentation dans les organes communautaires (avec une sous- représentation des communes rurales)La loi va favoriser les regroupements en communautés d'agglomérations (que deviendront les bassins de vie ruraux ......des réserves d'indiens peut être!)
j'en oublie certainement mais ce projet va bouleverser notre vie locale, il faut s'en emparer et faire entendre la voix des habitants aux technocrates parisiens qui sous couvert d'économies et de rationalisation mettent en oeuvre des concepts centralisateurs, séduisants au plan des idées, mais destructeurs pour ceux qui les vivent au quotidien
Modifié par mike04 le 02/12/2009 08:22
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
webmaster
Site Admin

Messages: 9

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 02/12/2009 09:58
Bonjour,
Après réflexion, et pour clarifier les choses je propose que la discussion se poursuive sur ce sujet initié par PP_flingueur, je verrouille donc les autres sujets afin qu'il y ait une suite logique dans la discussion (ce qui signifie qu'on ne pourra plus répondre sur ceux-ci, mais on peut toujours lire les interventions) .
Sauf si vous jugez utile de créer un nouveau fil de discussion, merci de ne pas créer de nouveau sujet.
Je suis à votre disposition pour toutes les explications que vous jugeriez utiles (vous pouvez éventuellement m'envoyer une note en cliquant sur la petite enveloppe située dans la colonne auteur)
Merci encore pour vos interventions très intéressantes, qui démontrent une réflexion déjà bien aboutie.
Modifié par webmaster le 02/12/2009 10:02
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
manette
Membre

Messages: 3

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 02/12/2009 16:54
mike04 par l'ampleur de ses transformations cette réforme va modifier considérablement notre cadre de vie.Les communes vont voir leurs ressources financières changer avec la suppression de la taxe professionnelle(avec en prime une augmentation probable de la fiscalité à la charge des ménages !)

Il me semble qu'à terme, c'est la disparition des Communes rurales qui nous attend, pas physiquement bien sûr, notre commune sera toujours là, notre cher Conseil Municipal aussi, mais sans aucun moyen et sans aucun pouvoir. Il me semble que c'est l'inverse qu'il aurait fallu faire : un renforcement des pouvoirs locaux qui permettrait d'accroitre la démocratie et le développement local.
Sous couvert de modernité, on avance en reculant, on recentralise.
Une petite digression peut être par rapport au sujet qui nous préoccupe, quoi que.....
En ce qui concerne la modernité, souvenons nous de Hannah Arendt et de son analyse de la condition de l'homme moderne, elle démontre avec pertinence que de nombreux aspects de la modernité, rendent possible l’émergence de systèmes totalitaires, n'est-ce pas ce vers quoi nous tendons ? serons nous capables d'éviter le pire !!

Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
mike04
Membre

Messages: 6

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 03/12/2009 07:43
oui, Manette , les communes rurales sont menacées .Après avoir démoli le service public en milieu rural,nos élites "pensantes " s'attaquent aux petites communes .Avec ce projet il ne restera aux communes que l'état-civil et les cérémonies patriotiques!
Je suis sidéré de voir que les élus locaux sont passifs et ne mobilisent pas l'opinion publique.....après tout ce sont eux que les hautes sphères de l'Etat accusent de gabegie et de mauvaise gestion des collectivités locales (il est vrai que la gestion de l'Etat est toujours parfaite et pertinente.......!!!)
Le Conseil Général 04 a demandé aux communes une motion de soutien.......dans la mienne c'est silence "radio" ou plus exactement "télé".......!!!!!
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
pa
Membre

Messages: 10

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 03/12/2009 07:49
Pour aller loin, soyons zen !
Jusqu’ici, notre pays se partageait entre « ruralité », d’où l’essentiel de nos forces vives ont toujours alimenté notre histoire, et « urbanité », de laquelle partaient de plus en plus lourdement les règles de nos vies « indifférenciées ».
Les Alpes de Haute Provence sont au nombre, de plus en plus restreint, des espaces qui sont encore restés eux-mêmes et donnent désormais naissance à de très nombreuses diversités, riches de potentiels extraordinaires, capables d’analyses, d’espérances, et de volontés.
Notre département est grand et peu peuplé : toute autorité sait que nous ne réunissons pas plus de deux fois 50.000 habitants, ce qui ne représente dans le nouvel aménagement que deux communautés d’agglomération ! Son espace n’est pas celui du nombre mais celui de la diversité du vivant, et de l’absolue nécessité d’en respecter et d’en valoriser l’avenir.
Certes, le Val de Durance a un « cours » à suivre pour irriguer de sa propre personnalité l’ensemble de ses riverains directs et en assurer l’essor. Mais ce cours est le sien, ce n’est pas le nôtre !
Le bassin de vie rurale qui est le nôtre n’a pas à « suivre » ce cours quoiqu’il le conforte par le fait même de son existence : il n’est ni l’effet d’une rivière, ni le lieu d’une conquête à lancer, il est la pérennité même de la vie des espaces qui le constituent et appellent à être consolidés. Au sens large, ce bassin réunit une ruralité ancienne, riche en histoire, dynamique, et pleine de promesses pourvu qu’on la respecte.
Fort, dynamique, et riche de ses expériences et de ses potentiels, notre bassin de vie se doit de se gérer lui-même à travers son budget propre, ses communes et ses communautés de communes : il ne semble pas, en effet, que soit une solution adaptée, l’idée de « laisser » à une communauté d’agglomération construite sur le nombre le soin de décider, entre autres de notre occupation du sol, tant en terme de bâti économique ou privé qu’en terme de route ou d’aménagements pertinents.
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
nanette
Membre

Messages: 1

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 03/12/2009 23:28

Ce que j'ai cru comprendre de cette future réforme des collectivités territoriales c'est:
1- que cela va automatiquement coûter plus cher aux contribables
2- que dans beaucoup de cas les prises de décisions seront prises par les élus des grands bourgs ou petites villes soutenus par les élus d' un seul ou deux villages.
3- que les besoins des habitants de petits villages risquent de ne plus être pris en compte
4- que les spécificités des territoires risquent également de ne pas être pris en compte
Pour moi ce processus centralisateur n'a rien de démocratique, il n'est ni dynamique ni innovant .
Certains parlent d'une réunion publique, il serait intéressant qu'un représentant de l'Etat vienne défendre ce projet !!!! et écouter ce que nos Maires, nos élus et, nous citoyens pensons des changements proposés


Modifié par nanette le 04/12/2009 10:16
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
pa
Membre

Messages: 10

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 04/12/2009 12:12
Merci Manette de reprendre l'idée lancée le 27 (hélas "verrouillée" depuis) que j'exprimais en ces termes : pour que ce débat soit positif, il serait intéressant d'y accueillir un représentant de l’Etat qui nous initierait aux subtilités mises en place et, en retour, percevrait concrètement l’essentiel des préoccupations qui animent nos territoires : l’assurance de pouvoir continuer à les valoriser de manière utile en les protégeant à la fois des excès et de l’indifférence. La Préfecture n’est pas si loin, et nos questions auraient alors toute la pertinence requise.
Souhaitons que d'autres encore appuient cette invitation et que nos élus s'investissent totalement aussi dans ce débat publique !
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
webmaster
Site Admin

Messages: 9

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 04/12/2009 15:11
pa Merci Manette de reprendre l'idée lancée le 27 (hélas "verrouillée" depuis)....

Ce n'est pas Manette qui a repris cette idée, mais Nanette - ça devient compliqué.... d'autre part c'est justement parceque c'était compliqué de passer d'un sujet à l'autre que le sujet précédent a été verrouillé mais on peut continuer à y lire les interventions, il m'a semblé plus simple qu'il n'y ait qu'un seul fil de discussion. Quoiqu'il en soit l'idée d'une réunion avec un représentant de l'Etat est lancée - à suivre....

Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
ppflingueur
Membre

Messages: 10

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 04/12/2009 18:54
ici ppflingueur ALERTE ROUGE

objet: élection de délégués à la communauté de commune par liste et fléchage
au premier abord, j'ai trouvé l'idée séduisante car elle donnait au délégué élu un pouvoir personnel mandaté par les électeurs, lui donnant pouvoir personnel de décider et de lever l'impôt

A la réflexion, c'est une fausse bonne idée, voire même une catastrophe
DANS LA COM DE COM, LA COMMUNE TRANSMET A LA COM-DE- COM UNE PARTIE DE PLUS EN PLUS IMPORTANTE DE SES POUVOIRS, pouvoirs que la dite commune ne peut plus exercer. c'est une décision grave qui peut devenir irréversible dans la mesure où ,par la suite , il lui sera probablement interdit d'en sortir.

C'est alors une perte DEFINITIVE de ces pouvoirs et la voie discrète pour les transformer en douceur en annexde de mairie

Il faut absolument que ce soit le conseil municipal qui mandate les délégués pour exercer ce pouvoir au nom de la commune et que celle ci conserve le pouvoir de révoquer ce délégué sans avoir à justifier se décision. Il doit rester "à la botte " de la commune

La com-de-com est par essence une émanation de la commune et non un pôuvoir d'une nouvelle entité autonome

CE PROBLE ME PARAIT PARTICULIEREMENT GRAVE POUR LE DEVENIR DE NOS COMMUNES RURALES POUR MERITER TOUTE NOTRE ATTENTION ET CELLE DE NOS MAIRES .
CE SERAIT LA FIN DE LA VIE DE NOS COMMUNES RURALES
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
mike04
Membre

Messages: 6

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 05/12/2009 08:08
dans leur souci de tout réformer ,nos décideurs préfèrent transformer nos bassins de vie pour qu'ils s'adaptent à des structures centralisatrices et deshumanisées au lieu de proposer des structures pertinentes respectant les caractéristiques de nos bassins de vie.
il devrait être possible de trouver un nouvel équilibre avec cette réforme
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
pa
Membre

Messages: 10

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 05/12/2009 09:43
Bienvenue à Nanette, la dernière venue, et Pardon à Manette, la première sur le site !
Chers élus "pairs & maires", secouez-vous ! cessez de nous dire que vous maîtrisez la situation (que personne ne maîtrise) ou que vous n'avez aucun pouvoir devant tant de détermination ! Secouez-vous s'il vous plait : nous vous avons élus pour défendre et valoriser nos bassins de vie, nos emplois, et nos avenirs communs, dans une même estime et une même nécessité de ne pas laisser faire n'importe quoi ! Faites votre boulot !
Mane met à la disposition du public ce forum, servez-vous en ! L'idée est superbe, généreuse, utile : ne soyez ni timides, ni résignés ! avançons dans cette impérieuse necessité de tout mettre en oeuvre pour pouvoir continuer à valoriser nos bassins de vie de manière utile, en les protégeant à la fois des excès et de l’indifférence. D'autres sites mettent peut-être aussi à la dispositions des habitants de tels forum ? En connaissez-vous ? Merci encore, à nouveau, aux organisteurs de celui-ci : au moins auront-ils le sentiment de ne pas être seuls !
Mais élargissons ! exprimons largement, nous aussi, notre sens de l'intérêt général !
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
lepereplex
Membre

Messages: 1

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 05/12/2009 12:31
je suis perplexe à l'analise de vos propos

vous proposer une réunion publique avec le concours d'un fonctionnaire de l'état qui ferait un exposé sur le projet de réforme. Espérons que vous pourrez y attirer quelques élus, totalement absents sur le terrain.

J'ai bien lu et même approuvé vos critiques,
mais quelles contre propossitions avez vous à faire? Voulez vous vraiment le statut quo?
La critique est aisée, mais l'art de réformer esr difficile.

Pour l'élection des délégués de commune, ppflingueur propose , avec énergie et arguments à l'appui, le statut quo .
Pourquoi pas, c'est enfin une prise de position étayée d'arguments, discutables d'ailleurs . On pourrait en discuter car cela nous touche de très près. Notre bon sens peut s'y exercer

Encore un petit effort, réfléchissons et essaypns de formuler des contre propositions " pertinentes "
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
pa
Membre

Messages: 10

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 06/12/2009 10:35
Bienvenue à leperplex et merci de bousculer, il n’y a rien de tel pour replacer les sujets au centre :
Au nombre des propositions venant à l’esprit, le recul met en perspective trois groupes d’idées, bien distincts, l’un entrainant l’autre :

1-la réforme de l’organisation territoriale, en vue de :
2-la réforme de nos modes de vie (car il va falloir qu’on y arrive),
3-la réforme des assises électorales, en corollaire aux deux premiers objectifs.

1-L’organisation territoriale ne peut être une réussite que si « tout » le territoire y trouve son compte et que l’on évite le mitage des prédateurs ou des gloutons. C’est plus une affaire d’aménagement, ou de restructuration que de réforme à proprement parler. Elle doit intégrer la nécessaire réforme de nos modes de vie, eu égard aux orientations que prend la planète et la mondialisation de ses échanges humains & économiques. A ce titre, l’organisation territoriale doit impérativement privilégier le service au territoire comme le service à la société, et déléguer tout ce qui peut être délégué, entendu que des instances de « bon fonctionnement » sont nécessaires à la prévention des supercheries. Je ne vois rien de tout ça dans la « Réforme ».

2-Nos modes de vie vont devoir s’appuyer sur une exploitation locale et diffuse des ressources, plus que sur une distribution « au gisement » ; elles vont devoir réduire de manière significative les dépenses énergétiques en tout genre ( parmi ce dont on ne parle pas, les mutations stupides des fonctionnaires loin de leur famille en est un exemple, la disparition des unités utiles de proximité en est un autre : dans les deux cas, ils impliquent la multiplication des déplacements et induisent le stress et les tensions qui vont avec) ; elles vont devoir valoriser et signaler (au sens noble du terme) les accidents de parcours (songez que le réseau des facteurs a « vu » sur tout se qui se passe en milieu rural : tendre à le supprimer, c’est bien entendu multiplier les déplacements des usagers mais surtout se priver d’un mode, jamais utilisé jusque-là, de perception du bon état de santé du milieu). Etc.

3-Bien sûr que dans ces conditions, il faut adapter les assises électorales ! Mais ce point ne doit venir qu’en troisième position, en fonction des objectifs fixés préalablement et en passe d’être atteints.

Inverser ce processus en réduisant les nécessités économiques et humaines d’aujourd’hui à une simple mise en place politique relève de l’imposture telle qu’on la pratiquait autrefois ou qu’elle se pratique encore de nos jours dans les pays ou les contrées irresponsables. Notre pays comme nos élites ne peuvent pas se permettre de succomber à ce travers : les temps ont changé, et la société doit être valorisé pour en favoriser la régulation naturelle, et non être mise sous de nouveaux jougs.

D’où cette idée de réunion publique, enrichie par la participation d’un représentant du Réformateur, capable, d’expliquer, d’écouter, et de répondre aux attentes et aux préoccupations qui seront exprimées (souhaitons-le) devant lui, malheureusement un peu tard. Il ne m’apparaît pas que cet esprit démocratique soit une insanité. Il peut en outre « prévenir » utilement la suite.

Dans tous les cas, l’apaisement est nécessaire au bon déroulement de la mise en œuvre et en place des aménagements nécessaires, à commencer par une écoute et une information des élus actuels qui soit à la hauteur de leurs attentes et de leurs fonctions.

Gardons tous à l’esprit que ces changements n’ont pas vocation à engendrer des dégâts irréversibles. Il faut donc qu’ils soient largement adoptés par le bon sens propre à notre nouvelle époque.
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
ppflingueur
Membre

Messages: 10

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 06/12/2009 19:29
Pa fait allusion à juste titre au caractère structurant du FACTEUR
dans notre milieu rural.

La meileure manière de défendre la poste en milieu rural ne serait il pas de s'en servir ?????

Exemple d'expérience vécue dans notre communauté de commune. ces derniers jours:

- JOURNAL DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNE DU MOIS D'AOUT
reçu dans ma boite aux lettre le 15 NOVEMBRE
, soit deux mois et demi après, livré probablement par un conseiller municipal "bénévole "
Remis par la poste, il serait arrivé en 8 jours. et cela aurait conforté le maintien du service postal...

LA POSTE DE FORCALQUIER
- avant de vous formuler cette critique, je me suis adressé à mon bureau de poste " rural " pour connaitre les coûts et délais d'un tel service, que je voulais vous proposer de vous voir utiliser.
La charmante postière n'a pas su me répondre et s'est adressée en ma présence au centre de Forcalquier et n'a pu obtenir d'informations sur le champ. Elle ignotait tout de ce service.

A ce jour, 15 jours après, et malgré une relance, j'attends toujours une réponse

CONCLUSION :
comment défendre un service de proximité
- si notre communauté ne fait pas appel à ce service et
- si ce service est aussi déficient
Inutile de taper sur le dos de l'état, mettons de l'ordre et de la logique sur le pas de notre porte ... rural

Amitié à la poste et à tous nos élus. Nul n'est parfait
mais quand même ...

Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
mike04
Membre

Messages: 6

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 07/12/2009 08:38
le pereplex a raison :critiquer est facile , faire des propositions des est plus délicat.....mais il en est de même de l'art de la réforme !
Quitte à réformer autant le faire avec cohérence.
Que nous propose le "grand réformateur compulsif"?
aucune couche du millefeuilles n'est modifiée:région , département ,commune....
on contraint les communes à l'intercommunalité.....,on leur laisse la clause de compétence générale....mais on leur enlève leurs moyens de contrôle sur leurs délégués (élus au suffrage universel comment rendent ils compte de leur travail?)ou leurs pouvoirs dans la communauté d'agglomération(toute compétence déléguée à une communauté d'agglo est perdue pour la commune)...sans oublier le bouleversement de leurs ressources fiscales .
toujours prompt à réformer, on peut aussi modifier le système éléctoral dans les communes :quel est l'intérêt du scrutin de liste dans les communes de moins de 3500 habitants?probablement de renforcer la main mise des appareils des partis sur la vie démocratique locale?
quelle cohérence apporte l'éléction des conseillers territoriaux au scrutin uninominal à un tour avec un zeste de proportionnelle pour la bonne conscience alors que tout notre système éléctoral fonctionne à deux tours?
définir les compétences des départements et des régions avec précision pour éviter les doublons ,c'est bien.....mais pourquoi un élu territorial avec une double casquette mais qui demeurera l'élu d'un "super canton" avec le clientélisme qui s'y rattache naturellement?

Critiquer la réforme en cours ce n'est pas vouloir le statu quo c'est rechercher plus de cohérence
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
pa
Membre

Messages: 10

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 08/12/2009 19:09
Nos pays vivent souvent sur des cadrages qui n’ont que peu évolué par rapport à la population sur laquelle ils s’exercent (espérance de vie - libertés - habitudes économiques, sociales, culturelles, alimentaires - entreprises - famille - niveaux de vie - espaces de vie) : pour faire simple, l’éventail de tous ces « points » est largement plus étendu et tranché qu’autrefois.
Pourquoi ne pas avoir entrepris de consultations croisées, niveau par niveau, région par région, temps par temps. Bien organisé, avec une équipe performante, la chose était d’autant plus faisable qu’elle était nécessaire et aurait été appuyée par le jeu même des consultations.
Aujourd’hui, nous ne pouvons avancer de propositions qu’en étant au fait de ce qui est prévu, ce qui n’est pas le cas, car on n’entend que contradictions sur le sujet : le Réformateur soulignant sa sagesse, les autres se léchant les babines, ou dégainant leur affolement.
L’un des intervenants, ppflingueur, soulignait le bon sens organisationnel consistant à confier aux plus petites structures les rôles les plus quotidiens de l’administration publique et à « monter » ainsi progressivement, jusqu’au sommet de l’Etat naturellement. Voilà en soi une proposition, une contre-proposition, et un rappel, qui ont le mérite d’éviter bien des déconvenues, en gardant à la proximité, toutes les affaires de proximité et en n’encombrant l’Etat qu’avec les affaires d’Etat. Les « couples » communes-communauté de communes et départements-Région répondent assez bien à ce modèle, mais, puisque la réforme « semble » à l’opposé de ce bon sens il faut en chercher les hiatus : soit il n’y en a pas et nous n’avons donc rien compris, soit il existe des garde-fous dont nous n’avons pas eu connaissance.
Mike04 va plus à fond dans cette analyse en montrant clairement le processus électoral induit par la réforme proposée.
Dans tous les cas, la réunion publique est plus que jamais nécessaire car tout ici concerne au plus haut point l’avenir des territoires et des citoyens !
Pour ma part, je souhaite aussi qu’y soit très largement présentée l’analyse d’utilité publique qui a nécessairement précédé cette affaire car les enjeux auxquels nous avons tous à faire face sont bien trop importants pour que l’on n’y prête pas toute l’attention requise.
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
ppflingueur
Membre

Messages: 10

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 08/12/2009 20:03
mike04 et Pa ont raison
mais il faut rechercher et trouver les failles profondes de raisonnement pour lutter contre les dérives et mensonges

je pense que si nous reprenons les GRANDES IDEES de nicolas
- le mille feuille
- trop d'élus locaux qui coûtent trop cher
- la soit disant modernité des autres en europe
- le fléchage des élections , institualisant le cumul des mandats, pour des miliers délus locaux si décrié par ailleurs par ce mêmes dirigeants.....
Agitons nos neuronnes et sortons du bois

mon impression
- ON se fout de nous, les citoyens contribuables
- ON veut peut être principalement modifier les règles électorales
pour favoriser les deux partis à volonté dominante ( principal motif de leur silence ??? complice )
pour éliminer des citoyens libres à l'échelon local, dont la seule ambition est de servir modestement l'intérêt général,
et également favoriser le bi partisme qui n' est pas dans nos traditions - ON considére les élus locaux comme trop payés,
en essayans de les " salir " alors que 90 % sont bénévoles et y sont de leur poche

Cela me rends de plus en plus furieux intérieurement.
Vive les états généraux des communes de france et la nuit du 4 août
comme dit la marseillaise, : aux armes citoyens...

La dernière insurrection contre la dictature de paris n'est elle pas partie de MANE EN PROVENCE ; Y a t il des AILLAUX parmi nous???
Utilisons pour l'instant au moins notre meilleure arme: lucidité et persuasion . A vos plumes, citoyens
ppf
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
manette
Membre

Messages: 3

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 12/12/2009 19:03

Eh ! il n'est plus si sage que ça, notre ppflingueur, serait-ce un appel au soulèvement ? S’il y a des AILLAUX on risque d’en avoir besoin en décembre 2012, (l’histoire de France nous a montré que c’est toujours vers le 2 décembre que des petits bonshommes, s’imposent de force s’ils ne sont pas réélus).
C’est vrai que la colère bout à l’intérieur, mais comment se faire entendre, de quelles armes disposons-nous ?
- la plume me paraît bien légère, pour lutter contre l’empire du profit
- le bulletin de vote : on a vu l’utilité du référendum sur l’Europe, le traité nous a été imposé contre l’avis de la majorité des citoyens
- la votation citoyenne, croyez-vous que celle pour la poste a eu ou aura des répercussions....
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
ppflingueur
Membre

Messages: 10

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 13/12/2009 13:06
Merci Manette pour ta sagesse,
mais quelque fois le cave se rebiffe.
Faut-il se résigner à être sage face à des agités de salon, voulant imposer des changements dits de structures dans lesquelles, pour l'instant, le bon peuple fini par ne plus rien comprendre.

La dernière: on ramêne le nombre des élus régionaux et départementaux de 6.000 à 3.000, puis on envisage de faire élire autant de suppléants. Descarte, au secours.

Le bon sens, au placard ; l'impertinence au pouvoir.
Je n'accepte pas de ma résigner. Amicalement ppf
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
ppflingueur
Membre

Messages: 10

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 14/12/2009 20:33
c'est désespérant !
Il n'y a donc personne pour défendre cette excelente réforme .
Je me jette donc à l'eau, un peu seul, mais de bon coeur.

Entre notre département et ses 200 communes, il y a un vide sidéral. Les cantons ne sont que des circonscriptions électorales, sans compétences ni pouvoir.

Pour combler ce vide, nous avons vu proliférerdepuis plus de 100 ans des syndicats, sivu, sivom, sirtom, syndicats d' lectrification, Pays de ceci ou de cela... " le mille feuille" , dans le plus grand désorde, et parfois facteurs de grands abus.

Contrairement à la taxe prrofessionnelle , supprimée avant de savoir par quoi le remplacer, le président a clairement annoncée la couleur:
les COMMUNAUTéES DE COMMUNE et d'AGGLOMERATION
ont pour vocation de réduire les pouvoirs des communes au profit de ces nouvelles entitées déja existentes et qui réunissent à ce jour plus de 80 % des communes.
Celles ci ont déja délégué librement une bonne partie de leurs pouvoirs , dont le pouvoir régalien de lever l'impôt.
Et, le tout, dans l'ensemble, à la satisfaction des élus communaux , et dans la plus grande indifférence des citoyens.

La volonté politique du pouvoir étant que ces communautés soient pérénisées et renforcées, l'Etat à le devoir de mieux les intégrer en tant qu'institution, entre département et commune.

Ceci est dans la logique du système.Son projet est cohérent:
- puisque cela marche, il faut aller plus loin et favoriser, et si nécessaire imposer ce nouvel échelon à tout le territoire.
- la com- de- commune , pour avoir le droit de lever l'impôt, doit être issue du pouvoir universel, c'est à dire, avec élection au suffrage direct, d' où l'idée du " fléchage de élus "à la com de com ( ce ne seront plus des "délégués" du conseil municipal )
mais le lien sera maintenu avec leurs collègues du conseil

- avantage supplémentaire : dans l'élection municipale, la politique de la com- de-com devra être débatue pendant la campagne, et progressivement la com-de-com entrera dans le débat démocratique, et les élus " fléchés "se sentirons obligés de rendre des comptes à la population.... et soigner un peu plus leur communication.

Et, autre avantage, en forgeant cette com-de-com, nous donnerons plus de force et de solidarité de voisinage à notre ruralité, face à nos élus départementaux ... et peut-être aussi à telle ou telle agglomération soucieuse de ses propres intérêts ...

Le devoir de critiqe s'imposait
et l'on n' est jamais si bien servi que par soi-même . bonsoir ..... ppf
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message
pa
Membre

Messages: 10

Re: reforme des collectivités territoriales
Envoyé le: 16/12/2009 16:19
Plus j’avance en réflexion sur la réforme des collectivités territoriales, plus il me parait important de rappeler les fondamentaux dans lesquels elle doit nécessairement s’inscrire : 1-l’espèce humaine ne peut gagner contre la nature ; 2-nous avons un devoir de survie vis-à-vis de nos descendants potentiels, ne serait-ce que pour assurer leur naissance ; 3-notre modèle de société ne répond à aucun des critères susceptibles de pérenniser au-delà de l’existant actuel le tandem « nature-espèce humaine ».

Je ne sais qui peut lire ou transmettre ce propos, mais il me semble que chacun peut comprendre qu’il nous faut absolument éviter d’entrer en opposition avec la vie sous toutes ses formes : nous avons gagné la première manche contre la nature, dont acte. Nous sommes donc désormais assurés de perdre la seconde. Faut-il nécessairement la jouer ?

Michel Serres nous invite magnifiquement (en ce moment même : « temps des crises » éd. du pommier) à cesser de nous battre contre nous-mêmes, et à entrer en connivence avec la Nature !

Copenhague nous endort dans la bonne conscience des décisions à prendre. Mais si cela est assurément indispensable, tout n’est pas (loin s’en faut) qu’une affaire de climat !

Qui va revisiter notre modèle de société ? Notre rapport à la nature ? Notre rôle au sein du vivant ? Savons-nous seulement que nous ne sommes ni le centre du monde, ni le centre des hommes, ni le centre des choses …

Une réforme des collectivités territoriales qui n’introduirait pas, dés à présent, les bons objectifs se tromperait de société.
Haut de la page Haut de la page Citer Citer  Alerter l'administrateur du contenu de ce message Alerter l'administrateur du contenu de ce message

Répondre Répondre