Pays de soif

La retenue de la Laye

Et soudain vint la Laye

Pays de soif, le pays de Forcalquier a souffert des décennies durant d’un manque cruel d’eau.
A forte proportion agricole, le territoire méritait assurément qu’une retenue d’eau fusse créée. En 1959, l’idée d’une retenue d’eau sur la Laye se mit à germer, en 1965 l’ouvrage était inauguré capable de mobiliser 3,5 millions de mètres cubes sur 2, 5 kilomètres de longueur. L’irrigation d’un périmètre d’environ 3000 hectares autour de Forcalquier, Mane, Dauphin, Saint-Michel l’Observatoire et Lincel était devenue possible. Si quelques années en arrière on y vit flotter quelques planches à voiles, et en saison estivale bronzer quelques jolies naïades, il faut savoir que la retenue est interdite à la baignade, mais pas à la pêche.
Point d’interdiction pour le survol en montgolfière non plus, ce qui a permis de saisir ce cliché d’un ballon jouant avec le fil de l’eau.

 Version imprimable